Comment résoudre le défaut de retenue de l’arc

Comment résoudre le défaut de retenue de l’arc?
De nombreux archers éprouvent, au moment de libérer leur flèche, un très bref instant d’hésitation. Retenant leur flèche un plus longtemps que nécessaire, ils se privent souvent d’un tir précis. Cette trop grande retenue de l’arc peut être corrigée par des moyens simples.

Que se passe-t-il exactement?

Vous voilà en position de visée. Un bras pousse l’arc vers l’avant, tandis que l’autre tire la corde. Le coude se place vers l’arrière, dans le prolongement de l’axe du bras et de la flèche. Vous venez enfin de trouver votre point d’ancrage. Le moment le plus important arrive, celui de décocher la flèche.

Et là, voilà que vous hésitez, une fraction de seconde. Cette retenue, aussi fugace soit-elle, va influer sur la précision de votre tir. Le déclenchement du tir est la résultante, presque instinctive, des gestes de poussée sur l’arc et de traction de la corde. Passé cet instant décisif, à peine conscient, l’archer se sent un peu désorienté et ne sait plus, au fond, à quel moment déclencher le tir.

Comment surmonter ce défaut de retenue?

Relâcher l’arc au moment du tir, dans le prolongement des gestes précédents, suppose une bonne maîtrise de soi. Pour y parvenir, il faut apprendre à contrôler sa respiration, car elle peut, si elle est utilisée à bon escient, contribuer à la précision et à la puissance de vos gestes. Il importe aussi de se concentrer et de parvenir, dans la sérénité, à une pleine conscience de la succession harmonieuse de chacun de vos mouvements. Pour réussir à installer cet état d’esprit, il convient de faire des exercices appropriés, pendant votre échauffement. Prenez le temps de vous détendre et d’éliminer les points de tension accumulés dans la journée. Vous aurez ainsi l’impression progressive que tout est harmonieux autour de vous et que votre esprit est apaisé et serein.

Ensuite, vous devez procéder à une sorte de préparation mentale. Il faut, avant même de tirer, visualiser la cible qui se tient en face de vous. Puis, vous voyez mentalement la flèche quitter la corde qui la retenait et se ficher au centre de la cible. Vous voyez tous ces mouvements de façon claire, mais comme dans un film au ralenti. Cet exercice de visualisation contribuera à la coordination de vos gestes et vous aidera à vaincre cet instant d’hésitation au moment de lâcher la flèche. Vous pouvez le mettre au programme de chacun de vos entraînements.

Pensez également à maintenir votre position. Pour ne pas gêner la libération de la flèche, la main de corde doit rester telle qu’elle est au moment du déclenchement, le plus immobile possible. Évitez de lâcher la corde dans un mouvement brusque, qui pourrait donner une secousse inutile à la flèche. La corde doit en quelque sorte partir toute seule, dans un mouvement harmonieux et naturel. Maintenez également votre coude en arrière. En pensant à tous ces paramètres, les gestes deviendront toujours plus fluides et l’instant d’hésitation, au moment du déclenchement, disparaîtra de lui-même.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *